Arrivee Guangzhou
Chine

Arrivée à Guangzhou

Notre arrivée à Guangzhou ne s’est pas faite sans anicroches, et c’est dans l’espoir d’enfin nous reposer que nous posons le pied sur le sol cantonais, mais le destin en a décidé autrement…

 

Un taxi à Canton

 

Premier constat en descendant de l’avion à l’aéroport de Guangzhou : la différence de température entre le Nord et le Sud de la Chine est impressionnante ! Il faut dire que plus de 2000 kilomètres séparent Pékin de Canton, ce qui explique en partie les quelques 20°C de différence… Les pulls/blousons laissent donc place aux T-shirts, même au mois de mars ! Le temps de passer les divers contrôles et de récupérer nos bagages, nous nous mettons en quête d’un taxi pour rallier le centre et l’hôtel que notre patron avait préalablement réservé étant donné la situation et l’heure tardive.

aeroport_guangzhou

Il est 1h du matin mais les taxis pullulent toujours à la sortie de l’aéroport, et bien entendu nous nous faisons rapidement accoster par des chinois qui nous proposent des prix exorbitants. Mais forts de notre expérience nous résistons dans l’idée de trouver un taxi officiel. Un jeune chinois se démarque en nous harcelant pendant 20 bonnes minutes, et sort sa calculette pour nous écrire 300 yuans

Sachant que le prix moyen d’un trajet de l’aéroport au centre-ville de Canton est de 180 yuans, nous rentrons ce nombre dans la calculette pour observer sa réaction. Comme prévu, il fait semblant d’être choqué et refuse catégoriquement en faisant mine de s’éloigner… pour revenir à la charge quelques minutes après en abaissant le prix. Nous restons sur nos positions et ne cédons pas à plus de 180 RMB, quitte à aller chercher plus loin. Après plusieurs minutes de négociation il finit par céder et appelle son ami pour venir nous chercher, nous comprenons alors qu’ils travaillent en équipe et que lui touchera sa commission pour nous avoir trouvé.

Nous sommes donc 5 dans le taxi et nous mettons en route pour un trajet d’environ 30 minutes. Les minutes passent et les palmiers défilent, nous donnant une bonne première impression des lieux contrairement à Pékin. Le fait de nous trouver dans un taxi illégal ne nous rassure pas vraiment, d’autant plus que deux passagers descendent de voiture à un moment au milieu de nulle part, ayant tout le loisir de s’emparer de nos valises sans que l’on ne puisse les retenir.
Nous nous retrouvons donc seuls avec le chauffeur qui finit par trouver l’hôtel 7 Days Inn à l’angle de Binjiang Dong Lu road et Xiadu Lu road.

La chaîne d’hôtels 7 Days Inn est assez réputée en Chine et présente à travers le pays, mais nous n’imaginions pas tomber sur une chambre aussi spacieuse. Il faut dire qu’après le Leo Hostel à Pékin, celui-ci est comparable à un 4 étoiles ! La nuit sera courte, autant en profiter donc.

 

Découverte de l’appart

 

Nous sommes réveillés dans la matinée par le téléphone de la chambre, il s’agit de notre patron qui désire s’assurer de notre présence et vérifier que nous sommes prêts à partir pour l’agence immobilière « My Top Home » pour y récupérer nos clés. Nous nous empressons de nous préparer sans rien avaler et rendons les clés de la chambre, direction l’agence située à quelques minutes de là. Il fait déjà chaud, très chaud même quand on sait que l’on est début mars, et la rue est particulièrement animée.

Nous finissons par trouver l’agence immobilière, et là… c’est le drame ! Aucun des employés ne parle anglais, et nous comprenons au bout de quelques minutes qu’il faut avancer 3 mois de loyer. Nous sommes sans le sou étant donné que nous avons quasiment tout donné pour notre billet d’avion Pékin-Guangzhou, il nous est donc impossible de payer cash. Nathalie, l’agent en charge de notre dossier, finit par comprendre et nous accompagne pour retirer à une borne, mais on se heurte à un nouveau problème… Outre le fait qu’on ne puisse payer en carte bleue nulle part ici, nous ne pouvons apparemment retirer que 2500 yuans chacun par semaine, elle devra donc se contenter de 2 mois de loyer pour le moment.

Après près d’une demi-heure de marche, nous arrivons au pied de l’immeuble dans lequel nous allons séjourner pendant 4 mois. La première impression est très bonne, l’immeuble semble récent et très propre, et les agents de sécurité accueillants. En outre nous sommes situés à deux pas de la Rivière des Perles (Zhu Jiang), un cadre plutôt sympathique pour les ballades nocturnes.

Nous sommes rejoints dans l’appartement par la propriétaire des lieux, une dame âgée visiblement ravie de le sous-louer à des occidentaux… L’appartement est équipé du strict minimum et il nous faudra bien sûr acheter vaisselle, oreillers, draps, couettes, etc… pour nous sentir enfin chez nous. Détail amusant (si je puis dire…), la proprio nous a vivement conseillé de changer la serrure de l’appartement étant donné que les anciens locataires ont conservé la clé… tout cela à notre charge, le temps de nous rendre rapidement sur un marché pour s’acquitter des 7€ de serrure… Il faut croire que ça marche comme ça ici…

Étant donné que j’avais pris soin d’emporter un téléphone avec nous, Nathalie nous a par ailleurs conseillé tout comme notre maître de stage d’acheter une simple carte SIM , de manière à être joignable plus facilement. L’achat est effectué en 5 minutes dans une boutique China Mobile, pour la modique somme de 55 yuans (6€) et valable 3 mois !

Dernier point à régler : nous ne disposons pas de connexion Internet dans l’appartement, indispensable pour notre travail et rester en contact avec nos proches un minimum… Nous souscrirons donc à un abonnement de 650 yuans (70€) pour 6 mois, bon marché donc, bien que la connexion soit assimilable à du 56K…

Nous pouvons enfin goûter à un repos bien mérité, en attendant de découvrir les environs ainsi que notre lieu de stage…

 

A propos de l'auteur

Articles qui pourraient vous plaire

Un petit commentaire ?

Un petit commentaire ?

Votre adresse email ne sera pas publiée !