Avion pour la Chine
Chine

Départ pour la Chine via Moscou

Le jour J est enfin arrivé ! Nous sommes le lundi 28 février et après une courte nuit, direction l’aéroport de Bruxelles. Pourquoi partir de la Belgique me direz-vous ? Outre le fait que je suis originaire du Pas-de-Calais, ce sont surtout les prix pratiqués par les compagnies qui nous ont fait préférer Bruxelles à Paris-Charles de Gaulle. En parlant de compagnie, l’heureuse élue n’est autre que la compagnie russe Aeroflot…

 

Aeroflot, ou la convivialité russe

 

Aeroflot est apparemment réputée pour ses prix bas, mais aussi et surtout pour son service la plupart du temps déplorable. Les divers avis que nous avons recueillis sur le net font en effet état d’un manque de confort flagrant, d’une sécurité lamentable et d’un service désastreux… Une impression pour le moins négative me direz-vous, mais qu’importe ! Nos moyens limités ne nous permettent pas d’envisager Air France, c’est donc vers la compagnie russe que notre choix se tournera.

 

A préciser également : nous avons prévu de consacrer quelques semaines à la découverte de la Chine profonde dès la fin de notre stage. L’idée serait de partir de Guangzhou (au Sud) à la fin du mois de juin pour remonter jusqu’à Pékin (au Nord) pour ensuite rentrer en France. Il s’est donc avéré plus intéressant de prendre des billets aller-retour Bruxelles-Pékin, pour ensuite, sur place, prendre un train pour Guangzhou (plus de 2000 km tout de même) et arriver sur notre lieu de travail où nous allons passer 4 mois.

Au programme donc :

  • Départ de Bruxelles à 12h45
  • Arrivée à Moscou à 18h15 (heure locale)
  • Départ de Moscou à 21h30
  • Arrivée à Pékin à 9h50 (heure locale)

Sachant que le décalage horaire entre Paris et Moscou est de 2h, et qu’il est de 5h entre Moscou et Pékin, la durée totale du vol sera de 10h50 (sans compter les 3h d’escale en Russie).

Nous arrivons donc bien en avance à l’aéroport de Bruxelles, suffisamment pour être parmi les premiers à enregistrer nos 20 kg de bagages et faire du change (200€ = 2000 yuans chacun devraient suffire !).

Après une attente interminable inhérente à chaque départ, l’avion décolle… Pour autant, le constat n’est pas si alarmant que prévu : l’avion semble correct, tout comme le confort, et s’apparente à celui d’Air Transat si je devais faire une analogie. Quant aux stewarts et aux hôtesses de l’air, ils sont à l’image que l’on peut se faire de la Russie : froids…

C’est parti pour 3h30 de vol !

 

Escale à Moscou

 

Nous arrivons sans encombre à l’heure prévue à Moscou, où nous remarquons que les russes savent beaucoup mieux réagir que les français en cas de tempête de neige…


Arrive l’heure du départ pour Pékin. Le terminal est facilement reconnaissable grâce à la foule de chinois assis sur les bancs, nous permettant de nous familiariser d’emblée avec la langue (ou pas) !

L’avion mis à disposition est beaucoup plus grand que le précédent et les hôtesses sont souriantes… Le voyage s’annonce plutôt bien !

A propos de l'auteur

Articles qui pourraient vous plaire

Un petit commentaire ?

Un petit commentaire ?

Votre adresse email ne sera pas publiée !