Macao casino
Chine

Macao – Partie II

Nous l’évoquions dans l’article précédent, la visite de Macao a été de courte durée tant la ville était au final beaucoup moins grande que prévu. Mais un évènement inopportun risque de prolonger sensiblement notre séjour…

 

Mon royaume pour un visa

Notre arrivée au poste-frontière se fait dans l’insouciance la plus totale, avec l’idée de rentrer sur le territoire chinois où un bus nous attend pour rentrer à Guangzhou.

Nous parvenons à passer la frontière de Macao pour sortir de la ville, mais au moment de passer la frontière chinoise les ennuis commencent… Il semblerait que nos visas ne soient plus valables depuis 5 jours, et par conséquent il nous est interdit de rentrer sur le territoire chinois.

Visa Macao

Le chemin de la liberté

Pour rappel, nous n’avions pas pu obtenir de visa d’affaires valable 6 mois pour notre stage, et avions donc du effectuer au mois de février une demande de visa touristique double entrée, valable 3 mois chacune.
Pour rester durant une telle période, il nous suffisait donc de quitter le territoire chinois au bout de 3 mois (en nous rendant à Hong Kong ou Macao par exemple qui sont des régions indépendantes de la Chine), puis d’entrer à nouveau sur le territoire chinois pour les 3 mois restants.

D’après nos calculs, nous devions donc quitter la Chine et entrer à nouveau avant le 1er juin, ce que nous avons fait comme vous avez pu le constater sur les articles de Hong Kong et Macao.

Aliens Macao

#fail

Bien entendu, nous ne réalisons pas tout de suite à quel point la situation est grave, et tentons de négocier avec les autorités pour essayer de comprendre.
Au final, nous apprenons que les 3 mois commencent à la date d’émission du visa (pour nous le 18 février), et non à partir de notre première entrée sur le territoire chinois (le 1er mars en réalité).

Nous pensions donc disposer encore de quelques jours alors que notre visa était arrivé à expiration depuis quasiment 1 semaine… Cela est d’ailleurs en contradiction avec le papier d’enregistrement de la police (obligatoire lors de notre arrivée à Guangzhou), qui indiquait le 30 mai comme date butoire.

Nous voilà donc bloqués hors du pays, sans affaires de rechange, sans ordinateur, avec un seul sac à dos et un téléphone sans chargeur.
La situation est critique mais les faits sont là : il nous faut retourner à Macao et tenter de trouver une solution. Nous parvenons à joindre notre patron avec le peu de crédit qu’il nous reste, l’informant que nous ne pourrons pas être présent au bureau le lendemain.

Deux possibilités s’offrent à nous : parvenir à refaire un visa à Macao pour entrer à nouveau sur le territoire chinois, ou alors retourner à Hong Kong où les démarches sont bien plus faciles et rapides, sachant en contrepartie que les logements sont chers.

Nous optons pour la première solution en espérant trouver un hôtel bon marché pour les quelques jours qui s’annoncent…
Le Hou Kong Hotel fera l’affaire. Situé juste en face du Macau Masters Hotel, il propose des chambres beaucoup moins spacieuses mais bien moins chères…

Hou Kong Hotel Macao Hou Kong Hotel

Réveil matinal le lendemain pour se rendre à l’ambassade de Macao et espérer y faire une demande de visa.

Parce qu’un malheur n’arrive jamais seul, on apprend qu’il est non seulement impossible d’obtenir un visa valable 3 mois (c’est 7 jours maximum), mais en plus il nous faut fournir la preuve que l’on quittera le territoire chinois dans les 7 jours. Or vous l’aurez compris, notre billet d’avion pour la France est daté du 31 juillet

Nous ressortons évidemment dépités de l’ambassade mais, loin de nous laisser abattre, nous parvenons à pénétrer dans une agence immobilière à proximité et à leur expliquer notre problème. Moyennant 50 HK dollars (et oui, la bonté des chinois va de pair avec l’argent…) nous nous connectons à Internet et imprimons tous les papiers requis.

Le retour à l’ambassade se solde par un nouvel échec, mais après une vingtaine de minutes une jeune femme parvient à comprendre notre problème et appelle le consulat pour leur expliquer la situation.

Nous finirons par avoir l’assurance d’obtenir notre visa dans les 2 jours. Par conséquent, encore 2 journées à passer à Macao qui deviendra décidément notre ville maudite ! Ce visa valable 7 jours seulement sera donc à renouveler une fois arrivés à Guangzhou pour prolonger notre séjour de 2 mois supplémentaires.

 

La visite continue

 

Ce séjour prolongé contre notre volonté sera donc l’occasion de parcourir les coins que nous n’avions pas pu découvrir jusqu’alors. A commencer par le sud de la péninsule, où sont présents le Musée de la Marine et le Temple d’A-Ma, tous deux fermés à cette heure-ci.

Musée de la Marine Macao Temple d'A-Ma

Au loin se dresse également la Tour de Macao, haute de 338 mètres et juxtaposée au pont qui mène à Taipa.

Tour de Macao

Un peu d’exercice grâce au matériel mis à disposition et nous voilà confrontés à une magnifique vue sur les casinos de la ville, qui seront notre prochaine destination !

Sport Macao

Les casinos Lisboa, Wynn et autres Sands sont à l’évidence bien plus impressionnants de nuit, et le quartier n’a rien à envier à Las Vegas.

Grand Lisboa Macao Emperor Palace Casino Lisboa Macao
Casinos Macao

Vous trouverez ci-dessous un aperçu du hall du Grand Lisboa, mais encore une fois interdiction de photographier les salles de jeux et les joueurs.

Hall Grand Lisboa Cheval Grand Lisboa

Le retour à l’hôtel nous entrainera par la Rua da Felicidade, que nous évoquions dans l’article précédent, et qui est tout aussi plaisante de nuit.

Rue de la Joie Macao Rua de Felicidade Macao

Notre dernier dîner à Macao aura lieu dans un restaurant sino-portugais à la carte alléchante, où nos voisins de table sont visiblement absorbés par une série télé populaire…

 

Au final, nous aurons du mal à garder un souvenir positif de Macao après ce qui nous est arrivé, mais il faut bien avouer que la ville renferme un certain charme et qu’elle rompt totalement avec ce que l’on a pu voir en Chine.

Nous sommes malgré tout soulagés de passer la frontière et nous retrouver de l’autre côté de la barrière, en attendant le bus pour Guangzhou

Frontière Macao

De l’autre côté de la barrière…

 

A propos de l'auteur

Articles qui pourraient vous plaire

3 Commentaires

  • Les Bassets 2 janvier 2012 à 12 h 50 min

    Félicitations pour votre blog, probablement bientôt un site de référence sur le voyage en Chine !
    Meilleurs vœux depuis la Bourgogne !

  • funasian 26 janvier 2012 à 9 h 46 min

    bravo pour ce site et cet article, je connais très bien tous les endroits décrits et ça reflète très bien la réalité dans les moindres détails, surtout le problème de visa…(vécu aussi mais par négligence !)

    continuez comme ça!

    xin nian kuai le !

  • Kadelina 30 janvier 2012 à 21 h 47 min

    Bien dommage de lire cela après cette aventure.
    Mais bon aurez du vous dire qu’il a bien d’autrre solution plus rapide et encore vraiment plus simple.
    Et beaucoup moins chère en argent et délai.
    La prochaine fois vous pouvez nous contacter en email : kadelina.lee@gmail.com

Un petit commentaire ?

Un petit commentaire ?

Votre adresse email ne sera pas publiée !