Voyage Yangshuo Chine
Chine

Yangshuo – Partie I

Notre stage touche à sa fin et nous profitons d’être encore à Guangzhou pour nous rendre à Yangshuo le temps d’un weekend prolongé… Dépaysement garanti !

 

Les rizières du Guangxi

La ville de Yangshuo est située dans la région autonome du Guangxi, au nord du Guangdong où l’on se trouve actuellement. Elle jouit d’une excellente réputation auprès des voyageurs grâce à ses paysages bucoliques et les nombreux pics calcaires qui se dessinent autour de la Rivière Li.

Cette renommée est parvenue jusqu’à nos oreilles, et c’est dans l’espoir d’enfin découvrir la Chine profonde que nous embarquons dans un bus de nuit au départ de Guangzhou. Durée du trajet annoncée : 8h.

Alors que nous commençons seulement à nous endormir, le conducteur nous informe que nous sommes déjà arrivés à Yangshuo. Nous ne sommes que deux à descendre, le bus quant à lui reprend la route vers Guilin, son terminus. Il est 4h30 du matin…

Nous voilà débarqués dans une grande rue apparemment déserte. Nous apprendrons plus tard qu’il s’agit de Pantao Lu, l’artère principale de la ville que traversent chaque jour des milliers de véhicules.

Pour l’heure, nous distinguons à peine les alentours et avons peine à croire que nous sommes entourés de superbes montagnes. Loin de se douter que nous arriverions si tôt, nous nous mettons en quête d’un hôtel bon marché, éclairés par les quelques lampadaires de part et d’autre de la route.

L’idée était de rejoindre la rue Xi Jie (Rue de l’Ouest, ou West Street en anglais), qui représente la principale avenue touristique de Yangshuo. Inutile de vous dire que nous avons pris d’emblée le mauvais chemin, bientôt harcelés par deux hommes en mobylette nous proposant de les suivre pour passer la nuit.

Après près d’une heure de marche à l’aveugle nous finissons par trouver la rue en question, et assistons au lever du soleil au bord de la Rivière Li.


Les pics karstiques se dessinent peu à peu autour de la ville, et laissent entrevoir les paysages que nous imaginions trouver. Le stress de nous retrouver dans une énième ville chinoise à la réputation usurpée laisse ainsi place à la contemplation et à l’enchantement.

Yangshuo matinRivière Li Yangshuo 

Nous avons la chance de trouver un hôtel à notre convenance dans une rue parallèle pour 150 RMB la nuit. La vue de notre chambre est par ailleurs plutôt sympa, ce qui ne gâche rien…

Vue Hôtel Yangshuo

Un petit somme bien mérité et nous partons à la découverte de la rue Xi Jie, qui s’est pour ainsi dire réveillée entre-temps. Nous n’avions encore jusque là jamais vu autant d’étrangers en Chine (excepté peut-être à la Foire de Canton), ce qui explique sans doute pourquoi la majorité des locaux parlent un anglais correct.

  Rue Yangshuo

La ville perd un peu de son attrait avec cet afflux de touristes, ce qui ne nous empêchera pas d’apprécier un bon petit déjeuner européen pour autant !

Petit déjeuner Yangshuo

Yangshuo et ses alentours

 

Les excursions sont tellement nombreuses aux alentours de la ville qu’il serait inutile de toutes les énumérer.
A savoir qu’il était autrefois possible d’effectuer des vols en montgolfière afin d’apprécier le panorama, mais ceci n’est plus à l’ordre du jour depuis un accident ayant causé la mort de 4 hollandais…

Afin de gagner du temps, nous choisissons de louer un scooter pour deux à l’entrée de la rue Xi Jie.

Location scooter Yangshuo Charlène Yangshuo
La propriétaire de Li Shi est très agréable et nous fournit scooter, casques et carte de la région pour 100 yuans, avec 400 yuans de caution. Autant dire un prix dérisoire sachant que nous allons rouler toute la journée jusqu’à 18h.

Pics karstiques Yangshuo Paysages Yangshuo

Cette balade un peu improvisée restera sans nul doute l’un de nos plus beaux souvenirs en Chine, laissant entrevoir des paysages toujours plus somptueux. Ceux-ci font d’ailleurs étrangement penser à celui présent sur un billet de 20 yuans

Billet 20 yuans
Nous trouverons plus tard divers sentiers qui nous mèneront à travers les rizières et les villages où les habitants sont d’un accueil et d’une gentillesse rares.

Buffle Yangshuo Village Yangshuo Vélo Yangshuo

Ces sentiers nous entraineront un peu par hasard vers la vallée de la Rivière Yulong, sur laquelle voguent une pléiade de radeaux en bambou.

 Radeaux Yangshuo

Nous décidons de tenter l’expérience contre la modique somme de 150 RMB pour deux, incluant des espèces de pistolets à eau destinés à arroser ses compagnons.

Et force est de constater que tout le monde se prend au jeu, de 7 à 77 ans ! On vous l’avait dit, les chinois sont décidément très joueurs


La promenade sur la Rivière Yulong durera plus d’une heure et s’achèvera après la descente de quelques « mini-barrages » servant de gués.

Rivière Yulong

La petite photo souvenir qui va bien

 

Il est déjà l’heure de rentrer, l’occasion d’immortaliser d’autres décors tout aussi sublimes.

Rizières Yangshuo Paysan Yangshuo

Champs Yangshuo

Mais où est Char Li ?

 

Le retour en ville est évidemment moins enchanteur, d’autant plus que la circulation est dense et les chinois, fous du volant…


Avant de rendre le scooter, un petit passage par la station-service s’impose, où l’on parvient à remplir le réservoir pour moins de 10 yuans !

Station service Yangshuo Scooter chinois Yangshuo
 

Après ça, retour à l’hôtel avec pour objectif de se reposer avant la soirée qui s’annonce grandiose

 

Impression Liu Sanjie

 

Durant la haute saison, la ville de Yangshuo propose tous les soirs un spectacle son et lumière de renommée internationale : Impression Liu Sanjie (les trois soeurs Liu), orchestré par le célèbre metteur en scène Zhang Yimou.
Celui-ci est responsable entre autre de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Pékin en 2008, un certain gage de qualité me direz-vous…

Au total, plus de 600 figurants, chanteurs et danseurs se succèdent pendant plus d’une heure en plein air, au beau milieu des collines karstiques spécialement éclairées pour l’occasion.

Impression Liu Sanjie

Nous sommes parvenus à nous procurer des places le matin même pour 180 yuans, transfert en mini-van inclus. Nous aurons ainsi la chance de nous trouver au beau milieu des gradins, offrant une vue imprenable sur la représentation.


Nous n’avons pas compris grand chose à l’histoire racontée, basée sur le scénario d’une comédie musicale chinoise très populaire, mais avons particulièrement apprécié le festival de couleurs, la mise en scène traditionnelle et les costumes. Sans parler des chants mélodieux qui résonnent encore dans nos têtes…


Mention spéciale au passage mettant en scène des pêcheurs sur leur radeau avec leurs cormorans sous une lumière dorée, absolument féérique

Comme d’habitude, le show a été entaché par les spectateurs chinois qui parlent à voix haute tout le long, et qui se payent même le luxe de partir dix minutes avant la fin…Une véritable honte quand on connaît le prix des billets.Impression Liu Sanjie
Qu’importe, le spectacle a été à la hauteur de nos espérances, et nous retournons à l’hôtel avec des images plein la tête. La nuit s’annonce courte pour profiter de la journée de demain qui s’annonce chargée…

A propos de l'auteur

Articles qui pourraient vous plaire

2 Commentaires

  • uong 27 décembre 2011 à 18 h 22 min

    Merci de nous partager ce voyage superbe en Chine.
    Bonne continuation. Et passez de bones fêtes de fin d’année.

    • Sylvain 30 décembre 2011 à 22 h 50 min

      Merci pour ce commentaire ! A bientôt sur le blog et bonnes fêtes de fin d’année à vous

Un petit commentaire ?

Un petit commentaire ?

Votre adresse email ne sera pas publiée !